Service de géolocalisation de secouristes bénévoles en cas d’arrêt cardiaque   

  • L’arrêt cardiaque touche 50.000 personnes chaque année en France.
  • Le taux moyen de survie n’est que de 7,5%.
  • Il faut agir dans les 4 premières minutes, or le délai moyen d’intervention des secours est supérieur à 10 minutes.

Qu’est ce que le Bon Samaritain ?

Le Bon Samaritain permet aux volontaires formés aux gestes qui sauvent, d’être alertés par les services d’urgence en cas d’arrêt cardiaque à proximité afin de porter secours à la victime, avant l’arrivée des secours professionnels.

Comment s’inscrire ?

C’est l’application Staying Alive qui fait le lien entre les services d’urgence et les Bons Samaritains.
L’inscription s’effectue via l’application Staying Alive ou sur le site www.bon-samaritain.org
Vous devez fournir :
– Vos informations personnelles (nom, tél, émail…)
– Une photo d’une carte professionnelle ou d’un justificatif d’une formation aux premiers secours.
Vous recevrez un premier mail confirmant votre inscription et un second une fois votre profil validé.
Le service nécessite l’activation de la géolocalisation, mais n’entraine pas de surconsommation de la batterie. Une fois inscrit, il n’est pas nécessaire de laisser l’application ouverte pour être alerté.

       

Implémentation

Le service du Bon Samaritain est déployé en France et à l’étranger.
En France, le Bon Samaritain est utilisé quotidiennement en région parisienne depuis début 2017, ainsi que dans plusieurs départements de province.
Quelques chiffres :

  • plus de 28 départements ont déployé le Bon Samaritain
  • plus de 38.000 Bons Samaritains
  • plus de 1.100 déclenchements
  • des centaines de vies sauvées

Plusieurs victimes d’arrêt cardiaque ont déjà pu être sauvées grâce à l’intervention de Bons Samaritains.

AEDMAP & Fonds de Dotation Bon Samaritain


AEDMAP inscrit son action dans le cadre d’une démarche solidaire et responsable et s’engage à travers la création d’un fonds de dotation à initier et soutenir des actions visant à améliorer la prise en charge de l’arrêt cardiaque dans le monde.
Le fonds de dotation s’implique dans les pays dans lesquels les offres d’AEDMAP sont commercialisées ainsi que dans plusieurs pays en voie de développement. Le fonds de dotation agit directement ou par l’intermédiaire d’organisations non gouvernementales installés localement. La gouvernance du fonds de dotation est placée sous le contrôle d’un comité scientifique.
Pour plus d’informations : http://www.bon-samaritain.org/#section-fdbs